• Deux très gros matchs ce week-end à Bougival!


    Ça sentait bon le Foot Entreprise ce samedi à la Banque de France! Du respect, des buts et du beau jeu!
    L'équipe 2 après avoir mené 2-1 grâce à Adrien Mezouari et Demba Sada s'incline 4-2 après une décision arbitrale contestée par les visiteurs.

    Deux très gros matchs ce week-end à Bougival!
    (Source photo: site bdf)

    En effet à 2-2, la Banque inscrit un but sur lequel l'attaquant local paraît hors jeu...
    L'arbitre déjuge son assistant et valide le but.
    Le ton monte et la star du match décide d'expulser Steph Beck ulcéré...
    Les camboriciens tentent d'obtenir des explications mais l'officiel dans un état second refuse tout dialogue.
    C'est dommage car les deux équipes se livraient une superbe bataille sur un terrain difficile.
    Cliquez ICI pour lire le compte-rendu de la Banque de France


    Le match des équipes 1 se jouait en revanche sur un billard malgré la pluie.
     

    Deux très gros matchs ce week-end à Bougival!

    (Source photo: site bdf)
    Un match âpre de soldats entre deux très belles équipes.
    Rapidement, les bleus et blancs étouffent les banquiers, gagnent leurs duels et ouvrent le score sur un exploit de Samir Bengelloun.
    Ce dernier élimine d'une virgule Karim Ziane obligé de faire faute dans la surface. Sam se fait justice 0-1
    Début de deuxième période à l'avantage des visiteurs qui double le score par Damien Corso sur un service de Samir Bengelloun omniprésent. 0-2
    Les visiteurs reculent et la Banque va dominer toute la fin du match.
    David Simoes réduit le score sur pénalty à 30mn de la fin 1-2 mais c'est insuffisant malgré une grosse pression en fin de match.

    À noter encore le match éblouissant d'Arnaud Gibert infranchissable...
    Les 14 guerriers pttistes s'imposent et mettent un terme à l'invincibilité des hommes de Greg Prigent en Championnat.
    Très beau match dans un climat tendu mais très respectueux. Très belle opération dans la course au titre pour les postiers.
    Cliquez ICI pour lire le compte-rendu de la Banque de France
    Maintenant se présente l'AS Orange de Miguel Tavares, qui visiblement n'aurait pas mis un centime sur Chambourcy.
    Il aura l'occasion de renouveler son pari la semaine prochaine.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter